Comment conserver le lait maternel ?

Le lait maternel, un trésor à conserver


Votre lait est ce que vous pouvez offrir de mieux à votre bébé. Les études le prouvent, aucun autre aliment n’est si parfaitement adapté à ses besoins. Mais pour tout un tas de raisons, l’on peut être amené à nourrir son enfant au biberon. Tirer son lait est une excellente option. Encore faut-il savoir quand le tirer et comment le conserver.

Comment conserver le lait maternel ?

Quand tirer son lait

Quand tirer votre lait va dépendre de votre situation et de celle de votre enfant.
Si votre enfant est en pleine santé et que vous pouvez le garder avec vous, il n’y a aucune raison de se précipiter. L’allaitement au sein reste la meilleure des options. En effet, le lait est toujours à parfaite température et ses propriétés sont optimales.
Si vous êtes amenée à être séparée de votre enfant (reprise du travail, entrée en crèche, hospitalisation ) vous pourrez alors tirer votre lait. Même s’il subit de légères modifications selon la méthode de conservation, il reste ce qu’il y a de mieux pour votre bébé.

Reprise du travail ou séparations brèves

Si vous reprenez le travail ou avez besoin de vous séparer de votre bébé quelques heures par jour, vous pouvez tirer et conserver le lait maternel afin que bébé continue à bénéficier de tous ses bienfaits.
Prévoyez quelques semaines en amont afin de vous familiariser avec le tire-lait et de pouvoir constituer une petite réserve pour le jour j.

Hospitalisation, allaitement compliqué ou impossible.

Si votre enfant est hospitalisé, prématuré ou si vous ne pouvez pas l’allaiter au sein, vous pouvez commencer à tirer votre lait dès les premières heures suivant la naissance. En plus de lui apporter vos anticorps, cela vous aidera à éviter les engorgements.

Quel moment dans la journée ?

La plupart des femmes constatent qu’elles ont plus de facilité à tirer leur lait le matin. Généralement, l’enfant n’aura pas tété depuis quelques heures et vous serez reposée, ce qui favorise la lactation.
Ensuite, pendant la journée, essayer de tirer à une heure d’intervalle des tétées afin de laisser suffisamment de lait à bébé.
Si vous n’allaitez plus du tout, il est recommandé de tirer son lait environ 8 fois par 24 heures. Normalement, vous devriez obtenir entre 500 cl et 1 litre par jour.
Évidemment, chaque mère et chaque bébé sont uniques et différents. Il vous faudra essayer et trouver le rythme qui vous convient le mieux.
Comme cette phase peut prendre un certain temps, il est préférable de s’y prendre quelques jours à l’avance. Ainsi vous serez plus sereine le jour où vous déciderez de passer aux biberons de lait maternel.

Conservation lait maternel à température ambiante

Lorsque vous aurez tiré votre lait, et selon la situation, vous aurez besoin de le gardez pour plus tard.
Si votre absence est brève ou que vous donnez vous-même le biberon à votre enfant, vous pouvez très bien garder votre lait à température ambiante.
garder le lait maternel à température ambiante est la meilleure façon de préserver tous les nutriments. De plus, son goût sera pratiquement inchangé. En conservant votre lait de cette façon vous offrez à votre enfant ce qu’il y a de plus proche de l’allaitement.

En revanche, sa durée de conservation est courte. S’il ne fait pas trop chaud (moins de 20°) vous pourrez le garder une dizaine d’heures. À des températures plus élevées, il ne se conserve plus que 5h. Si vous vous absentez pour la journée, cette solution n’est donc pas la plus adaptée.

Conservation lait maternel au congélateur

Que ce soit pour constituer une réserve de lait maternel ou par souci de conservation, vous pouvez très bien congeler votre lait.
Le lait se congèle très bien et les contenants sont faciles à trouver. En sac de congélation ou en récipients en plastique ou en verre, vous aurez largement le choix.
Toutes les congélations ne sont pas égales. Dans la partie congélateur d’un réfrigérateur, votre lait se conservera deux semaines. En revanche, dans un congélateur individuel (à moins 18 degrés) vous pourrez le garder jusqu’à 6 mois.

Les inconvénients de cette méthode sont que certains nutriments et anticorps ne survivent pas à la congélation (les leucocytes par exemple). De plus, le lait change parfois de goût suite à la congélation et certains bébés refusent alors de le boire. Il sera donc utile de tester à l’avance la réaction de votre petit afin de juger si cette méthode convient.

Les astuces pour bien conserver son lait.

La première condition à une bonne conservation est l’hygiène. Tout doit être impeccable ! Le tire-lait et les récipients dans lesquels vous mettrez le lait.
Pas besoin de tout passer à la javel, mais un bon lavage à l’eau chaude et au savon, c’est le minimum.
Une fois votre lait tiré et transvasé dans son récipient (biberon, petit pot en verre, sac de congélation...) pensez à bien l’étiqueter. Notez le jour et l’heure et par la suite utilisez le lait le plus ancien en premier.
Quand viendra le moment d’utiliser votre lait, qu’il soit à température ambiante ou congelé, réchauffez-le au bain-marie uniquement. Le micro-onde ne convient absolument pas au lait maternel. Et ne chauffez jamais deux fois le lait. Si bébé ne finit pas son biberon , jetez l’excédent.

Votre lait est une merveille et la meilleure chose qui soit pour votre enfant. Que vous ne puissiez pas allaiter, ou que vous n’en ayez pas envie ne doit pas vous empêcher d’en faire profiter votre bébé.
Avec un bon tire-lait et les bonnes méthodes pour conserver le lait maternel vous pourrez nourrir votre tout petit avec le meilleur et le plus économique des aliments.

Article de ma même catégorie

Commentaire(s) sur Comment conserver le lait maternel ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Commentaires sur l'article

  • C’est vrai que tirer son lait maternel c’est quand même super pratique. Surtout quand on doit aller travailler. Merci pour les conseils de conservation du lait maternel.