Guide de l’alimentation pour votre bébé

Les bébés changent très vite. Après un an ils ont grandi environ de 25 centimètres et triplé généralement le poids de leur naissance. Cette croissance rapide, qui continue jusqu’à l’âge de 3 ans, nécessite une alimentation qui réponde aux besoins énergétiques de l’enfant et aussi à ses besoins nutritionnels pour une croissance harmonieuse.

Guide de l’alimentation pour votre bébé

De 0 à 4 mois : alimentation lactée

Durant les premiers mois de sa vie, l’estomac de bébé n’est pas encore capable de digérer les aliments solides et jusqu’à l’âge de 4 mois, voire 6 mois quand c’est possible, le lait constitue donc le seul aliment qui convienne.
Une grande question se pose alors : lait maternel ou lait infantile ?


Le lait maternel

On dit souvent que la nature fait bien les choses et dans ce cas-ci c’est tout à fait exact. Le lait maternel est parfaitement adapté au nouveau-né et évolue dans le temps pour répondre spécifiquement aux besoins du moment.
Le premier lait s’appelle colostrum. Sa composition très particulière assure un apport important d’anticorps durant les 6 premiers jours de l’enfant.
Puis il y a un lait de transition jusqu’au 14ème jour et enfin un lait arrivé à maturité qui apporte en justes proportions tous les nutriments dont bébé a besoin : vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses et protéines.
Le lait maternel est plus digeste et moins agressif pour le foie et les reins de bébé que le lait de vache. Il a aussi été constaté que les enfants nourris au sein ont moins de risques d’obésité durant l’enfance.
Un dernier avantage et non des moindres de l’allaitement maternel est la création de liens affectifs très forts.


Le lait infantile industriel

Quand la maman ne veut pas ou ne peut pas allaiter son enfant, elle a alors recours aux biberons de lait spécialement conçu pour les bébés. La composition de ce lait industriel reproduit aussi bien que possible le lait maternel.
Ce lait se trouve en grandes surfaces et s’appelle "lait premier âge".
Il est à diluer avec de l’eau en bouteille sur laquelle doit être indiqué qu’elle convient aux nourrissons sans quoi l’eau risque d’être trop riche en sels minéraux, ce qui n’est pas bon pour les reins de bébé.
Il existe des laits spéciaux vendus en pharmacie que le pédiatre conseille si le nouveau-né ne supporte pas le lait qu’il prend : lait hypoallergénique, anti-reflux, anti-colique, etc.
Nourrir bébé au biberon est plus exigent que de le nourrir au sein. Il faut penser à acheter le lait et la bouteille d’eau et surtout stériliser les biberons avant chaque utilisation. Mais il y a un avantage important c’est que n’importe qui peut donner le biberon, avantage de poids pour les mamans qui travaillent.


De 4 à 6 mois : période de transition

Maman a souvent tendance à aller un peu trop vite et aimerait donner autre chose que du lait. Pourtant bébé ne sait pas encore prendre de nourriture solide et trouve tout ce dont il a besoin dans le lait maternel ou le lait industriel deuxième âge. D’ailleurs, aller trop vite peut provoquer des troubles digestifs et augmente les risques d’allergies.
Néanmoins, il est possible de commencer doucement à ajouter de la farine infantile au biberon ou une cuillerée de purée de carottes ou d’aliment spécial bébé vendu en petit pot. Attention d’éviter certains aliments comme le blanc d’œuf qui risque de provoquer de l’allergie.


A partir de 6 mois

Bébé grandit et le lait ne suffit plus à couvrir tous ses besoins nutritifs.
C’est le moment de remplacer un des 4 repas lactés par un repas composé de légumes accompagnés soit de viande blanche, poisson maigre, jaune d’œuf ou jambon, le tout non salé et parfaitement mixé pour qu’il ne reste aucun morceau.
Bébé se demande ce qui lui arrive mais il faut persévérer avec beaucoup de patience.
Vous ne devez pas le forcer et pouvez compléter avec du lait s’il n’a pas mangé assez. Recommencez le lendemain, il finira par s’habituer.
Il est aussi possible de donner un peu de jus d’orange ou de jus d’agrumes.
Quand bébé est bien habitué au déjeuner, vous pouvez alors donner un peu de purée de fruits en plus du lait pour le goûter et ensuite ajouter un potage de légumes pour le dîner.


Petits pots du commerce ou fabrication maison

Quand on commence à diversifier l’alimentation de bébé, il est assez difficile de préparer les quelques grammes nécessaires pour chaque jour et les petits pots du commerce sont alors très utiles. Compte tenu de la législation en vigueur, les petits pots sont tout à fait sûrs.
Malheureusement, les procédés de fabrication exigent l’ajout de sucres, d’amidon et de féculents non utiles au bébé.
On peut aussi reprocher de ne pas préserver le vrai goût des aliments.
Le prix des petits pots est élevé surtout si on choisit des petits pots bio qui pourtant ne sont pas supérieurs au point de vue nutritif.
Pour les mamans courageuses, il est possible de préparer des petits pots maison et de les conserver par congélation ou stérilisation. L’essentiel est de choisir des fruits et légumes bio pour éviter les pesticides ainsi que des produits de saison.


De 7 mois à 1 an

Bébé commence à mâchouiller car ses premières dents sortent.C’est l’occasion de passer à une nouvelle étape en ne mixant plus ses aliments mais en les râpant ou en les coupant en tout petits morceaux.
C’est le moment d’introduire d’autres saveurs en lui donnant du bœuf par exemple, en ajoutant un peu de beurre dans la purée mais toujours pas de sel.
Les laitages peuvent être donnés comme dessert.
A côté de ces aliments diversifiés, bébé a encore besoin de lait, il en consomme environ 500ml par jour mais il faut passer au lait 3ème âge appelé aussi lait de croissance à partir de ses 10 mois.
Pendant les 3 mois qui suivent, bébé reste à 2 biberons et 2 repas à la cuillère par jour. Son régime ne change pas beaucoup mais de plus en plus de nouveaux aliments sont proposés. Comme les molaires commencent à sortir, il est bon d’augmenter la taille des morceaux pour que bébé apprenne à mâcher sa nourriture. On peut lui donner de petits morceaux de pomme, une tartine de pain, des céréales, du fromage.


De 1 an à 3 ans

L’enfant commence à manger comme les grands. Il prend toujours 4 repas par jour constitués d’aliments variés et de qualité pour une croissance équilibrée. C’est une étape importante car l’enfant attrape des habitudes qu’il sera difficile de changer par après.

Article de ma même catégorie

Commentaire(s) sur Guide de l’alimentation pour votre bébé

Qui êtes-vous ?
Votre message